Plus de soixante ans que je nage !  S’agit-il seulement de surnager, agitant frénétiquement bras et jambes ?  Existe-t-il une direction, un but, qu’il s’agirait de tenter de rejoindre ?  Le mode d’emploi ne se trouve pas dans l’emballage.

Ne tentez même pas d’enfoncer le bouton ‘MOB’ (men over board) du gps, n’existent ni coordonnées ni réseau de satellites là-haut qui veilleraient sur nous.

Nager, une fin en soi ?  Pourquoi pas, cela nous reposerait les neurones.

C’est à partir du moment où j’ai considéré qu’il n’existait peut-être pas vraiment de réponse à ces questions (il suffit de les laisser planer dans l’air là-bas, vous les voyez ?) que j’ai commencé à écrire ce blog.

Nager par réflexe, mu par le délire ou l’espoir, simplement parce qu’on se sait rien faire d’autre que nager …  Peu importe, mais nager, avec rage.